I’m API et à votre (micro) service

La transformation digitale, par son nombre d’innovations et son lot de nouveaux entrants pureplayers et/ou sstartups agiles, impose aux sociétés traditionnelles qui souhaitent (doivent) s’aligner de réduire le temps de déploiement sur le marché de leurs nouveaux produits / services.  On parle de réduction du time-to-market.

Côté technique, cela implique de pouvoir faire évoluer rapidement les systèmes d’informations.  Ici encore, ce sont les entreprises qui possèdent des ERP ou applications monolithiques qui sont pénalisées.  En effet, une modification dans ces systèmes anciens et peu ouverts est lourde à diligenter et ses impacts compliqués à mesurer.

Côté nouveaux entrants, on a opté pour des systèmes modulaires et ouverts basés sur une APIsation et des architectures microServices.  La philosophie est la suivante  : un service possède une et une seule responsabilité, ce service est autonome et ouvert.

Les avantages sont nombreux :

  • La réduction de la complexité (1 service = 1 besoin)
  • Permet une scalabilté horizontale
  • Décentralisation
  • Un meilleur contrôle des impacts des changements ou évolutions
  • Testabilité simplifiée
  • Réduit les délais de mise en œuvre
  • Permet l’utilisation de la meilleure technologie
  • Facilite l’innovation technologique
  • Intégration de composants externes simplifiés
  • Renforce la nécessité du test de bout en bout

microservice_architecture

Néanmoins, pour faire évoluer un système d’information et des équipes vers ce type d’architecture, tout ne sera pas simple. Le legacy et les organisations et mode de travail en place seront à prendre en compte et le changement ne se fera pas en un claquement de doigts.  Pour résumer il faudra penser à un :

  • Changement majeur du mindset pour les équipes
  • Impact sur l’organisation des données,
  • Changement d’organisation des équipes et de la gouvernance projet
  • Granularité des services
  • Synchronisation des données multi services
  • Sécurité des services
  • Gestion des dépendances et de la configuration

Il ne vous sera de toute façon pas facile de vous débarrasser de vos ERP comme ça !
Commencez par permettre l’appel de fonctionnalité de ses derniers par API, construisez par dessus les MicroServices qui vous permettront de remplacer brique par brique vos ERP.

Ne vous trompez pas de combat, toutes les fonctions métiers de vos ERPS ne sont peut être pas à jeter ! concentrez vous sur ce qui fait la valeur ajoutée de vos produits et services.

Vous pouvez bien sur effectuer un POC d’une architecture MicroService complète sur une brique bien définie de votre SI.

Pensez organisation ! Le mode de gouvernance « feature team » de 5 personnes maximum correspond bien à la mise en oeuvre de ce type d’architecture.  Chaque MicroService, je vous le rappelle, devant être autonome dans sa maintenance.

Autre conseil, embarquez dans l’aventure le plus tôt possible les équipes d’exploitation. Le changement de modèle et de technologies les concernent au plus haut point.

Peacock & Lion Consulting accompagne un de ses clients dans la transformation d’une partie de son SI vers une architecture microServices. Passionnant.

* http://www.capfi.fr/blog/techno-digital/micro-services-mais-pourquoi

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :