x-Y-z

Il n’y pas un jour sans que je ne vois passer un article sur les générations au travail.
Les x, les y, les z, les digital natives, les sacrifiés, les alpha, les millénials, digital immigrants, etc.

Les uns privilégiant l’équilibre vie privé / vie pro, les autres, ingérables papillonnant au plus offrant, les autres encore, entrepreneurs et mercenaires… Les respectueux de la hiérarchie, ceux cherchant des leaders de compétences, les anti-conformistes, les « je mange le dessert d’abord », ceux qui portent la cravate, …

Tout ce petit monde devant travailler ensemble, sur des projets communs.
Les managers seraient perdus, les RH déboussolés, bref, l’intergénérationnalité nuirait aux projets d’entreprise.

generation-xyz
x-y-z

 

J’avoue que cela me fatigue un peu…

Nous, générations boomers, X, Y & Co, avons tous été en rupture avec la génération qui nous précédait.

Comment des anciens 68ard-e-s peuvent imaginer reprocher aux générations Y et Z de… ne pas respecter l’ordre établi !

Certains d’entre nous ne voulaient pas porter la cravate, d’autres se demandaient comment « ils » faisaient sans @ mail, maintenant sans portable ou smartphone, sans RTT, nous avons tous porté des jugements sur nos boss, nos chefs de projets,  nos commerciaux, nos collègues, …

Il n’y a pas de Générations x, y ou z, il n’y a que des Sociétés x, y ou z .

Les moins de 25 ans ne sont pas nés en se disant : le salariat c’est nul, je crée ma boite. Ils créent leurs emplois parce qu’il y a en pas, et les insiders ne leur laisseront pas la place :  « il fait trop froid dehors ! ».

J’ai 35 ans, cela ne m’empêche pas d’aimer 1. travailler avec des Directeurs de 50 berges self-made-men, qui savent naviguer en eaux troubles et tenir des discours à des exécutives 2. mettre en place des technos pointues avec des ultra geek en sweat en capuche qui n’attendent qu’une chose de leur entreprise: prendre les 5 semaines de congés d’un coup pour partir en roadtrip.

Ce que je n’aime pas et cela m’est encore arrivé dans une soirée de réseautage, c’est le dédain et la condescendance intergénérationnelle quelle soit dans un sens ou dans l’autre.

J’explique à un Dirigeant d’ESN que je viens de monter ma boite, la réponse ne fait pas attendre : « ah c’est bien, donnez moi votre carte, je vous appellerai pour de la sous-traitance… ». La relation était établie, je dirige, tu soustraites.

Et pourtant ce n’est pas ma génération qui chanta « le temps ne fait rien à l’affaire, …. ».

Je crois en la co-création, au fait qu’il faut toujours tirer le meilleur de chacun quelque soit « sa génération » et son vécu ! Parfois il faut du leadership, parfois il faut un consensus, parfois il faut savoir arbitrer, trancher. Parfois il faut être capable de travailler tard, puis déconnecter et prendre du recul, d’analyser et synthétiser, de foncer et de risquer.

Les X n’ont pas attendu les Y pour inventer les méthodes AGILES, pour passer à la 4G et plus désormais. C’est bien les innovations d’hier qui ont créé les conditions de la transition digitale, de l’instant.
Dans le même temps un jeune de 15 ans est capable de générer plus de vues sur sa page Facebook que votre agence préférée à prix d’or.

L’enjeu pour les Entreprises reste, à mes yeux, de capter les vibrations de l’époque et en tirer le meilleur pour ses Clients et pour cela elle aura besoin de toutes les Forces Vives !

 

 

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :