Fluxtuat…

Lors de la  mise en place d’une nouvelle solution achetée auprès d’un Editeur (mode SAAS ou non) tout se passe bien ou presque jusqu’à la phase d’interconnexion avec votre SI.

En effet, désormais il est rare qu’un logiciel fonctionne en « stand-alone », seul dans son coin…

C’est dans cette phase que la réalité de votre SI et les limites de votre prestataire viennent se fracasser sur toutes les promesses d’avant-vente du type « Notre application prend n’importe quel type de flux en entrée », « notre application s’interconnecte via API nativement » etc.

FLUX_Spaghetti_Urbanisation
Comment éviter le Flux de trop 🙂

Entre les données nécessaires manquantes dans votre datalayer, les dépôts de fichiers dans le cloud (adieu FTP, bonjour Bucket AWS S3 dû l’adoption massive du cloud d’Amazon par les startup), le respect de la privacy et l’onBoarding de vos données CRM vous allez donner à votre DSI un peu de travail !

Dans le cadre de la mise en place d’une DMP, il vous faudra  le plus en amont possible
**  vérifier les données et événement captés dans les datalayers des sites à tagger.
>> est-ce qu’un identifiant spécifique à votre SI (ne permettant pas d’identifier l’internaute au dehors de celui-ci) est accessible dans votre datalayer.
>> sinon il vous faudra certainement chiffrer l’email en MD5 et / ou SHA256 (l’email est une donnée personnelle)

** vérifier les flux Clients, Commandes/ventes et Produits à votre disposition
>> challenger votre prestataire sur les formats et types d’intégration sinon la encore il sera à votre charge la transformation, anonymisation et transfert des données dans la DMP.

Si vous n’avez pas la main sur votre SI, embarquez votre DSI ou votre partenaire en avance de phase, sinon vous risquez de prendre du retard sur l’activation (digitalisation de votre DMP).

Idéalement, la mise à disposition de ces données peuvent être utiles à d’autres fonctions du SI, c’est l’occasion de les urbaniser.

Pensez aux modes ‘initialisation’ et ‘day-to-day’, le premier, massif, permet de faire la reprise d’historique, le deuxième permet d’intégrer ‘au fil de l’eau’ les nouveaux éléments ou les mises à jours.

Quoiqu’il  en soit, sauf si vous êtes convaincus de la capacité de votre DSI à délivrer rapidement, mettez en haut de votre todo la validation de la matrice de flux et veillez à valider la disponibilité des principales données nécessaires à vos permiers UC.

 

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :