50 milliards d’objets connectés… et moi et moi et moi

L’IoT pour l’Internet of Thing, l’internet des objets, est la prochaine révolution annoncée.

Les chiffres annoncés donnent le vertige (source : les échos)

Vous connaissez sans doute les montres et bracelets connectés mais l’IoT c’est :

420 millions de voitures connectées en 2018
19 millions de vêtements technologiques en 2014
27% des données générées par l’IoT en 2020
1,8 milliards de compteurs d’énergie intelligents en 2018
847 millions d’appareils « de santé » connectés en 2023
300 milliards de $ pour le marché des smart buldings en 2022

bref, encore une fois, l’accélération est phénoménale, et tous les secteurs d’activités sont concernés.

Nous sommes les premiers chez Peacock and Lion Consulting à inciter nos Clients à repenser leurs produits en produits « connectés » pour parfaire leur transformation digitale.

Et cela passe par le pot de peinture au tractopelle, que ce soit pour des usages grand public (est-ce que ce type de pot de peinture est disponible dans un magasin proche de chez moi en flashant un QR code ? ou détecter les pannes et les usages « froduleux » de matériel de chantier en géolocalisation les outils).

Les usages et données récoltées sont de véritables opportunités.

Internet-of-things-and-the-supply-chain-industry
Vers un monde (encore) plus connecté !

La santé, l’énergie, nos villes seront connectés, prédictifs, intelligents et les services rendus devraient radicalement nous simplifier la vie ! et dynamiser des secteurs à la peine économiquement (voiture, retail, …).

Le potentiel est énorme.
Les transports : voitures autonomes, gestion des embouteillages, réduction des accidents, partage de véhicule…
La santé : hospitalisation à domicile favorisée, consommation de médication, erreurs médicales,… avec un rôle – à surveiller, car central – de nos assureurs préférés !
Le logement : sécurité, domotique, économie d’énergie, … GOOGLE avec le rachat de NEst s’est déjà positionné.

La question de la standardisation et des normes relative à la protection des données sera vraisemblablement – une fois encore – les parents pauvres de cette révolution.

A nous, en tant que citoyens, d’être vigilants pour profiter pleinement ces assistants de vie !

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :